Pause gourmande

UN PETIT GOÛT D’ISLANDE…

Simple mais efficace : l'exemple réussi d'une belle assiette de poisson au restaurant Fimm Fiskar - Stykkishólmur

Simple mais efficace : l’exemple réussi d’une belle assiette de poisson au restaurant Fimm Fiskar – Stykkishólmur.

Je profite de quelques jours de repos forcé – les conditions climatiques m’ayant fait annuler mon voyage en terre belge – pour vous conter mes belles découvertes.
Après les pupilles, voici venu le temps de contenter vos papilles…

Depuis mon retour d’Islande, comme hypnotisée, je cherche à reproduire à tâtons diverses sensations gustatives.
*MA PREMIÈRE OBSESSION* fut de retrouver la recette de ce merveilleux gâteau goûté à Borgarnes, à la table du petit déjeuner de notre chambre d’hôtes (Bjarg). Il m’avait totalement subjuguée, mais je ne connaissais pas encore son petit nom. Il m’aura fallu attendre cinq jours pour découvrir le pot aux roses, dans un petit bouquin de cuisine vendu à la boutique du musée national d’Islande (Þjóðminjasafn Íslands). Que n’ai-je acheté ce livre… Bref. Après avoir noté le nom du bouquin : Icelandic cake & bread et « gâteau de mariage », nous rentrons à Paris.
1. Impossible de trouver ce fichu bouquin, j’ai tout essayé, j’ai même contacté le musée national itself !
2. Solution de repli : googlage. Après quelques clics, voici que je « tombe » sur la recette de mes rêves.

J’en profite au passage pour vous inciter vivement à visiter le Musée National d’Islande de Reykjavik, ayant oublié d’en parler dans l’article précédent. Il est un peu excentré, mais vaut vraiment le détour. Les collections sont superbes, et c’est l’occasion d’en apprendre un peu plus sur l’histoire islandaise.

La petite histoire, en plus des ingrédients, me plaît bien : « un gâteau considéré comme contenant l’ingrédient secret d’un mariage heureux ». Il n’en fallait pas plus pour que je me lance à corps perdu dans cette entreprise.

Adopté dès le premier essai !

Adopté dès le premier essai !

La recette du Gâteau islandais « mariage heureux »

Ingrédients (8 personnes) :
– 170 g de flocons d’avoine
– 170 g de farine d’épeautre
– 80 g de vergeoise (ou sucre roux)
– 50 g de sucre en poudre
– 220 g de beurre
– 1 œuf
– 1 cuillère à café d’arôme de vanille
– 150 g de confiture de rhubarbe

Préparation : 20 minutes | Cuisson : 20 minutes
1. Préchauffer le four à 200°C (thermostat 6/7) et graisser un moule à manqué. Dans un saladier, mélanger les flocons d’avoine, la farine, le sucre roux et le sucre en poudre. Ajouter le beurre. Incorporer un œuf et l’arôme de vanille et mélanger énergiquement.
2. Étaler les 2/3 de la pâte dans le fond du moule. Recouvrir de confiture de rhubarbe. Rouler la pâte restante en lamelles et disposer ces lamelles en croisillons sur le gâteau. Cuire au four pendant environ 20 minutes, jusqu’à ce que la croûte soit dorée.
3. C’est prêt ! Tadaaaaaaa. Attendez qu’il refroidisse, coupez-le de la façon qui vous sied, et dégustez le quand bon vous semble : au petit-déjeuner, en dessert, au goûter… agrémenté ou non de crème fouettée. Ce gâteau se conservera facilement dans une boîte hermétique… s’il en reste !

Je ne fais que vous transmettre cette recette, en espérant que son auteure le verra d’un œil bienveillant.
J’ai fait ce gâteau deux fois (eh, il fallait bien utiliser le restant de confiture ! Je n’aime pas le gâchis héhé) et je crois que je ne vais pas attendre très longtemps avant de réitérer l’expérience. A noter, je n’ai utilisé pour cette recette QUE des ingrédients bio, en remplaçant le sucre roux par du sucre de canne semoule foncé.

*MA SECONDE OBSESSION* n’a pas encore été assouvie. Je meurs d’envie et d’impatience de faire mon propre Rúgbrauð. J’ai d’ailleurs repéré la recette proposée par laFillevenueduFroid, mais je manque de l’équipement adéquat et je n’ai pas envie de faire les choses à moitié. J’attends donc, patiemment.

En attendant, je parcours les pages de recettes islandaises sur Internet. Et hier, j’ai été subjuguée par la recette du Plokkfiskur. Je ne sais plus très bien comment je me suis retrouvée devant elle… mais j’ai immédiatement pensé à ce premier plat dégusté en Islande (toujours à Borgarnes, au restaurant du musée du Settlement Centre, où nous étions les seuls clients). Magnifique ! J’en ai un souvenir radieux.

Je me suis donc mise en tête de préparer ce plat pour midi… Comme le suggère l’auteure de la recette en question, j’ai bien sûr acheté du poisson frais, au marché ce matin. Je n’ai utilisé que des ingrédients bio, pour changer… et je me suis permis quelques libertés sur la recette, en recoupant avec d’autres pages et en l’adaptant à mon propre goût. (Il manquait bien sûr quelques tranches de pain noir pour l’accompagner, mais j’ai survécu.)

Une vue rapprochée, pour mieux apprécier la texture de ce délicieux Plokkfiskur !

Une vue rapprochée, pour mieux apprécier la texture de ce délicieux Plokkfiskur !

La recette du Plokkfiskur

Ingrédients (4 personnes) :
– 300g de cabillaud frais
– 6 pommes de terre moyennes
– 1 gros oignon
– 50g de beurre
– 2 cuillers à soupe de farine
– 1 pincée de muscade
– 1 pincée de curry
– 1 pincée de poivre blanc
– 1 pincée de sel
– 350ml de lait
– Persil frais

Préparation : 40 minutes environs
1. Cuire les pommes de terre et le poisson à la vapeur (en salant légèrement le poisson). Couper les pommes de terre en cubes et émietter le poisson. Émincer l’oignon.
2. Dans une casserole, faire fondre le beurre et y jeter les oignons, les épices, le poivre et le sel. Saupoudrer de farine et remuer vivement. Hors du feu, ajouter le lait progressivement et mélanger de sorte à obtenir une pâte homogène.
3. Ajouter les pommes de terres coupées en cubes et mélanger délicatement jusqu’à ce que la sauce les enrobe totalement. Ajouter enfin le poisson et mélanger.
4. Servir en parsemant de persil fraîchement coupé, le tout accompagné d’une bonne salade verte.
Conseil perso : le mode de cuisson à la vapeur des ingrédients principaux demandera probablement un réajustement de sel en fin de préparation… ou en laissant chacun agrémenter son assiette d’une pincée de fleur de sel. A votre convenance !

Vous êtes désormais parés pour l’hiver avec ces deux recettes dont je suis absolument folle ! Je me réjouis de retrouver ce plat au déjeuner demain…

M’est avis que l’Islande n’a pas fini de venir mettre son grain de sel dans ces pages…

A très vite !

5 réflexions sur “Pause gourmande

    • Bande de gourmands !! Je vous aurais bien volontiers invités tous les trois pour le déjeuner… mais vous êtes si loin ! Promis, je répare ça très vite !🙂
      Yannick, bien sûr que je t’attends, c’est bien moins drôle toute seule !

  1. oh surprise, arrivée sur ce blog avec la recherche  » hashimoto » je tombe sur ce récit de voyage en Islande – des photos époustouflantes et des remarques très pratiques pour notre voyage le mois prochain en Islande – merci pour ce partage ! et pour info, Hashimoto a été laissé en liberté et continue ses tueries…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s