Vacances estivales 2012 #1 : Wroclaw

PREMIERS PAS EN POLOGNE

Le Rynek vu depuis le Ratusz.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je tenais à vous faire remarquer  – au cas où vous seriez passés à côté de l’information – que le titre de ce billet initie une sorte de cycle, intitulé « vacances estivales 2012 ». Si la plupart d’entre vous êtes au fait de mes dernières pérégrinations, je laisse cependant planer le doute quant aux destinations qui suivront… Je ne puis que vous dire, pour vous mettre en appétit, que ce voyage fut fort en rebondissements et en émerveillements. Dépaysement garanti !

Wroclaw ? En voilà d’un nom de ville peu commun ! Je dois avouer qu’avant qu’on me propose d’y passer quelques jours en début d’année, j’ignorais jusqu’à son existence. Plus ! J’ignorais jusqu’à la prononciation de ce mot. Nous prononcerons donc : « vrotsouaf ».
Wroclaw (également dénommée Breslau, en raison de son passé mouvementé) est la quatrième ville de Pologne par sa population et la cinquième par sa superficie [merci Wikipédia]. Certains d’entre vous auront peut-être entendu parler de Wroclaw durant l’Euro 2012… Pour ma part, j’ai tout découvert de cette ville à mon arrivée, le 17 juillet.

L’une des premières choses avec lesquelles nous avons souhaité nous familiariser… fut bien sûr la gastronomie polonaise… Le but étant d’éviter le flaki ! Mission accomplie. En voici un petit florilège :

Petit florilège (loin d’être exhaustif) de la gastronomie polonaise. Miam !

Passées ces considérations gastronomico-gourmandes, je dois avouer avoir découvert une ville absolument magnifique. Je souhaite d’ailleurs remercier Charlotte et Jérémy pour cette découverte ! Sans eux, à coup sûr, j’aurais manqué une destination que je recommande très chaudement.
A peine arrivée, nous avons été éblouis par le Rynek (la grande place carrée du marché) où le Ratusz (l’hôtel de ville) trône majestueusement. Chaque pas fut un ravissement et je vous épargnerai le nombre incommensurable de photographies que j’ai fait du lieu. Je crois que je ne suis pas passée une seule fois sur la place sans prendre de photo.
Mais le Rynek n’est pas le seul joyau de la ville. De l’Université à la cathédrale, en passant par les îles, le zoo, la Halle du centenaire… je n’aurais pas grand chose à jeter. Même les faubourgs avaient un air plaisant, en ces journées de vacances polonaises.

Je choisis aujourd’hui de vous présenter la ville en mosaïques, afin de vous en laisser apprécier toutes les richesses.

Un peu partout dans la ville, des nains espiègles vous observent !

Au fil des pas, la ville se fait tantôt joueuse, tantôt mélancolique, dans un calme et une bonne humeur très, très agréable.

Du Rynek au jardin zen…

Nous avons trouvé les polonais accueillants et Wroclaw se prête vraiment au « jeu » des vacances : elle est à taille humaine, on peut la parcourir à pieds sans problème et il est somme toute facile de se faire comprendre en anglais, passés les quelques petits mots bredouillés dans la langue du cru.

La bière est bonne, le coût de la vie vraiment très appréciable pour les petites bourses (on peut se loger et manger pour pas grand chose). Sans oublier la vodka, que j’ai enfin su apprécier à sa juste valeur (surtout la Wódka Żołądkowa Gorzka, j’aurais vraiment dû en ramener…) !

Un seul (assez gros toutefois) bémol à ce passage en Pologne, un vilain couac lors de mon départ pour la destination suivante… Avec attente d’un train fantôme pendant plus de 5h (le train n’est jamais arrivé), pour finalement embarquer dans l’omnibus le plus lent du monde, non climatisé… et me retrouver à attendre à nouveau un train en retard à Poznan (sans même savoir où nous étions dans ce vaste monde…). Heureusement, j’ai fait connaissance d’un adorable couple anglais, embarqué dans la même galère que moi, et nous avons pu nous serrer un peu les coudes. Au final, 12 interminables heures d’attente et de transports, périple plus long et angoissant que ce que j’avais connu l’hiver 2010 en attendant sous la neige l’Eurostar à Londres.
Bémol cependant déjà oublié, et qui n’a heureusement pas entaché ma bonne humeur.

Pacem interris ?!

To be continued…

2 réflexions sur “Vacances estivales 2012 #1 : Wroclaw

  1. Contente que ça t’ait plu, nous aussi on a adoré. Cracovie est plus vivante mais n’a pas le charme de Wroclaw, sa rynek est plus grande mais elle n’arrive pas à la cheville de celle de sa petite soeur !
    Nous aussi on a eu des galères de train, mais apparemment en Pologne c’est monnaie courante. Et surtout, même si tu prends un billet en 1ère classe, tu te retrouves dans un train des années 60 sans clim’ qui roule à deux à l’heure…! Mais bon, c’est l’aventure !😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s