J’ai testé la Suisse pour vous…

GENEVE, BERNE, LAUSANNE & CO.

Dans ma folle course à travers l’Europe, je suis retournée voir d’un peu plus près la Suisse… Il faut dire que je n’avais pas très bien vu la première fois (il neigeait heh !), ni la seconde… (toujours sous la neige)… ni la troisième. Il me semble d’ailleurs que ma quête est loin d’être achevée.

Non sans intérêt personnel… je retournais ainsi pointer mon nez (légendaire) à Fribourg, et décidais de poursuivre l’exploration un peu plus loin.

Il fait bon se balader le long des berges du lac Léman…

Les quatre villes dont je vais vous parler (très brièvement malheureusement) sont située dans un mouchoir de poche autour de Fribourg. La plus éloignée étant Genève (à 1h30 par le train), c’est par elle que je commençais, guidée par une autochtone (si)(j’vous jure)(ou presque).
Le soleil n’était pas trop de la partie, ce jour d’avril où je m’y aventurais. La bretonne qui sommeille en moi a fait fi de la météo et s’est réjouie tout du jour. Après un déjeuner fort sympathique à la buvette des Bains des Pâquis (bon, pas cher, et avec vue s’il-vous-plaît !), la ville s’est offerte à moi ! Une belle journée à flâner… dans les quartiers historiques, mit montée dans le clocher de la cathédrale et visite de la Maison Tavel.
Un bon début.

Oh le joli jet d’eau !

Forte des conseils de ma gentille guide autochtone et de mon guide /garde-du-corps plus que privé, véritable coup de cœur parmi les coups de cœur, le château de Chillon. Je vous l’accorde, vous avez raison, ce n’est pas une ville… mais c’est il me semble l’un des plus beaux châteaux qu’il m’ait été donné de visiter jusqu’à présent, ce aidé par un coup de pouce pas si anodin : sa situation aux pieds du lac Léman. (Il n’y a qu’à voir la photographie d’illustration de ce billet en haut de page. Je vous laisse aller vous renseigner un peu sur ce château (ici, ou ), je ne suis pas là pour vous faire une leçon d’histoire ni pour vous mitrailler d’informations superflues. Outre le site et l’architecture médiévale, les pièces sont absolument magnifiques (et le vin n’est pas si mauvais…).
Bref, cela fait un moment maintenant que j’ai visité ce haut lieu du patrimoine historique Suisse, mais il m’a laissé un souvenir intarissable. Je vous conseille donc d’aller y faire un saut au plus vite, si vous en avez l’occasion.

Mon beau château oh oh oh ♫

En ce début de vacances scolaires, c’est Berne qui nous a accueillis en duo le week-end dernier. Journée magnifique, chaude et ensoleillée. Journée marathon, également, puisque lorsqu’on me connaît un peu, on sait que quand je passe quelque part et qu’il y a des choses à voir… et bien je veux TOUTES les voir. Je ne sais plus m’arrêter, je suis insatiable.
Le marathon a donc commencé par un petit tour dans les jolies rues de la capitale helvète (ouh, ouhhh, elle emploie de vilains mots), où Monsieur, dans les règles de l’art a souhaité me faire un petit détour devant le palais fédéral. Un joli petit marché aux fleurs battait son plein sur la place, c’était délicieux !
Puis direction la cathédrale, où il fallait absolument que nous montions, pour admirer la ville. Agréable déambulation dans les rues alentours, abritant un marché odorant et affamant ! Fromages, charcuteries, pâtisseries… tous s’étaient donné le mot pour nous faire plier. Mais nous avons résisté et avons conquis les cimes de la ville.

FROMAGES !

La cathédrale de Berne est, contrairement à ce qu’en disait mon guide touristique, d’une beauté indiscutable. La vue quant à elle était à couper le souffle.
Après déjeuner, détour par le musée Paul Klee. Le centre Paul Klee est en soi une curiosité architecturale. Conçu par Renzo Piano (l’architecte du Centre Pompidou à Paris, cqfd), il ondule sur les hauteurs de la ville, d’où il trône magistralement, parfaitement intégré dans le paysage environnant. Nous y avons vu deux expositions permanentes délicieuses : L’Europe des esprits – la magie de l’insaisissable du romantisme au modernisme, ainsi qu’Êtres surnaturels – Sigmar Polke et Paul Klee. La première est assez conséquente, mais fort intéressante. Une des plus belles expositions vues cette année.

Berne, la « ville des fontaines »…

Enfin, détour par la roseraie… où mes jambes ont définitivement décidé de faire grève. Il a donc fallu boire une bière, avant de rentrer, repus de cette superbe journée. Berne… m’aurait-elle donc bernée ? (non mais il fallait que je la fasse… c’était une nécessité absolue, sinon vous n’auriez pas dormi, et moi non plus.)

Dernière visite ce dimanche… fort bien accompagnée puisque j’y retrouvais ma guide genevoise. Lausanne et ses trois collines. Alors que mes jambes souffraient encore de la veille, la folle que je suis est allée faire son marathon dans cette ville au dénivelé (plus qu’in)certain. J’en souffre encore.
Superbe ville. J’ai aimé le MUDAC, les rues de la vieille ville, les escaliers en bois menant à la cathédrale, le déjeuner au P’tit bar (juste en contrebas de la cathédrale, à l’entrée du Pont Bessières), le Palais Rumine… et surtout, la Collection de l’art brut. A vrai dire c’est surtout pour cela que j’y allais, mais j’ai découvert bien d’autres merveilles.
C’est véritablement décédée que je suis rentrée de Lausanne, et mes mollets ont mis deux jours entiers à se remettre…
Petit bémol à cette journée dominicale : Lausanne est littéralement morte le dimanche… pas un chat dans les rues, tous commerces/restaurants fermés. Un peu dommage (non que je coure particulièrement après la foule, mais c’était un tantinet triste).

La place de la Palud.

Je suis désormais rentrée à Paris, où je décide de me reposer… avant de partir pour dix jours de visites intensives…

En attendant, j’ai pu goûter de nouvelles spécialités fribourgeoises : le gâteau du Vully (dont je suis tombée amoureuse), la moutarde de bénichon (assez particulière, mais j’aime encore assez), et la cuchaule, sorte de brioche safranée avec laquelle paraît-il il faut manger la moutarde de bénichon. Vous m’en direz tant ! J’ai goûté le tout aujourd’hui même et je compte bien les savourer jusqu’au bout ! Quant au gâteau… il a un goût de reviens-y qui me dit qu’il ne tardera pas trop avant mon prochain séjour à Fribourg.

Il me tarde !

Ouille – aïe, aïe, j’ai mal ! (Au hasard d’une rue à Berne.)

4 réflexions sur “J’ai testé la Suisse pour vous…

  1. Ça donne envie de visiter la Suisse tout ça ! J’aime particulièrement le lac Léman, le château au bord de l’eau… et les fromages ont l’air vraiment appétissant ! Bisous ma soeur :p

    • Oh mais oui ! Il faut venir visiter la Suisse !!!🙂 Je ne manquerai pas de te rapporter quelques spécialités suisses pour te donner un avant goût… Bisous ! Merci pour le petit mot. A très bientôt !! (J’ai hâte !!!!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s