Les meilleurs partent toujours trop tôt…

ADIEU ALAIN

Je serais bien incapable de dire à quel moment ma route a rencontré celle de cette voix, ces textes, cette présence… Ces mélodies si chères à mon coeur. Depuis quand j’apprenais à aimer cet artiste…
Où, depuis sa Fantaisie militaire, il achevait de me mettre dans sa poche…

Ce matin, Alain Bashung nous quittait, laissant dans le paysage musical français un énorme vide. Un vide, à jamais comblé par un répertoire riche et fort… et ce goût de trop peu.
Un vide dans nos coeurs. Un souvenir singulier.

Son dernier album, Bleu pétrole, était une perle.
En septembre dernier je le découvrais sur scène… à la fête de l’Huma, et je vous en parlais. De cet homme meurtri par la maladie. Et de cette présence scénique absolument incroyable. De cette voix qui prend aux tripes…

Je dois être sûrement plus sensible en ce moment qu’à mon habitude (et c’est dire…), mais en apprenant la nouvelle, au détour d’une télévision allumée à peine audible… d’une image volée, d’un mot de trop… les larmes me montaient aux yeux. Encore.
J’aime les émotions fortes, mais il serait peut-être temps de cesser quelques temps le ballet.

Et puis, inévitablement, l’envie me prit de l’écouter. Comme pour se rassurer.
Récemment, je tombais amoureuse de sa chanson Tant de nuits (Tu cliques et tu entends). Etonnamment triste ce soir…

Il nous a quittés, mais restera à jamais dans nos mémoires, nos coeurs, sur nos ondes, dans nos discothèques…

Quelle tristesse de perdre de tels joyaux… mais chacun doit partir un jour où l’autre. Certains départs nous touchent plus que d’autres… On aurait parfois préféré que quelqu’un d’autre s’en aille… Mais on ne choisit pas.

Je pensais vous conter aujourd’hui ma dernière visite à la MEP… Et cet hommage s’est subrepticement faufilé sur cette page.

Adieu, Alain.

5 réflexions sur “Les meilleurs partent toujours trop tôt…

  1. Pas grand chose à dire de mon côté, je connaissais mal Bashung, j’ai pas eu le temps de l’écouter en profondeur encore. Trop tard, encore une fois.

    Et j’ai comme le sentiment bizarre qu’on perd quelqu’un, sans vraiment le connaître …

  2. snif snif
    trop de sensibilité peut nuire ma cocotte mais on ne se refait pas et il nous reste son oeuvre qu’on peut écouter sans fin et sans risque de s’en lasser
    bibi

  3. Gaby > Je te conseille vivement Fantaisie militaire et Bleu pétrole (entre autres… mais ce sont mes préférés).

    Ellecram > Oui, heureusement. C’est ce qu’il y a de bon avec les artistes. Ils laissent derrière eux de très belles choses.
    C’est éttrange, je me disais qu’après Gainsbourg nous perdions une fois de plus très gros.

  4. Je connaissais une partie de ce qu’il faisait, mais pas le temps de tout connaitre, il a fallu qu’il meure pour que je commence à découvrir le reste de ses oeuvres.
    Souvent il faut disparaitre des connus pour être reconnu, merci sebika de nous avoir rapprochés de 2 CD supplémentaires pour mieux apprécier.

  5. Quelle bonne surprise ! Le grand Jeannot lapin lui-même en ces lieux ! Ravie de t’y accueillir et d’y lire ces quelques remarques ma foi très judicieuses !
    Bientôt, encore plus de bonheur pour vos oreilles !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s