Démo des mots…

ECHO GRAPHIES

Une pirouette de titres sans queue ni tête n’annonce généralement rien de bien fantastique.
Je continue donc sur ma lancée, en proposant aujourd’hui une petite réponse (pour le coup tardive) à un tag circulant sur le net. Tag qui me tient à coeur puisqu’il y a quelques années j’avais lancé l’idée, déjà, sur divers forums… Exercice auquel quelques personnes s’étaient prêtées, pour mon plus grand plaisir.

Si j’attache une importance particulière aux yeux et mains des personnes que je rencontre, découvrir leur écriture fait également partie du processus « d’évaluation » que je « soumets » (à leur insu) à ceux que j’aime (ou en phase de…).

A l’harmonie de l’écriture, j’associe, dans un doublé gagnant, une assez haute exigeance orthographique.

Bref.
Voici donc un échantillon d’écriture glané sur l’un des vestiges de mes recherches doctorales avortées…

Cet échantillon fait partie des derniers « grands écrits » manuels auxquels j’ai pu m’adonner… la plume passant de moins en moins entre mes mains – pas même pour écrire des listes de courses puisque de toutes façons quand j’en fait j’oublie toujours de les prendre avec moi (d’où l’intérêt !).
L’idée n’est pas d’expliciter l’extrait, mais en l’occurence, il va de soi que lorsque j’écris une lettre ou un texte, j’accorde plus de temps à l’écriture des mots entiers…
L’ajout de couleurs est purement lié à une méthode personnelle de (re)lecture rapide…

Et puisque je suis dans « l’explication de texte », je voudrais simplement rendre à César ce qui est à César. En l’occurence, les initiales G. B. qui renvoient à un artiste que j’aime beaucoup et à qui je souhaite donc rendre tout le mérite nécessaire, soit Gabriele Basilico.

Gabriele Basilico - Milan "Interrupted City", 1997

Je suis litéralement fan de son travail photographique. Et je souhaitais donc, tant qu’à faire, le souligner !
Quant à Antonioni… impulsion de tous mes travaux sur la représentation de l’architecture industrielle au cinéma et en photographie… il se rend hommage tout seul. Quelle grande perte que la sienne…

Il semblerait donc que j’aie fait le tour des futilités du jour à énoncer.

N’hésitez pas vous aussi à montrer votre belle plume !

5 réflexions sur “Démo des mots…

  1. la mienne, tu la connais…
    ceci dit, tu verrais mes notes de recherches de Master… illisibles… j’aurais pu être docteur tiens ! :p

  2. Chickita > Oh oui, oh oui ! Une tarte ! (Oui mais les lettres, à la main, c’est tellement plus sympa… non ?)
    Miss Obar > Oui, oui, soit je la connais ! Mais ce n’est pas le cas de tout le monde ! Quant aux notes, j’avoue que si parfois j’ai eu du mal à décripter quelques petites choses sur les miennes, en général, je m’applique ! (Bon, c’était surtout en cours que parfois c’était l’enfer de me relire… maouarf. C’était il y a une éternité.)

  3. Violon > Je « n’apprends » rien en particulier. Mais j’ai toujours pensé que la forme des lettres en disait beaucoup sur les personnalités. Et je remarque dans les personnes que je connais qu’on a tous cette sorte d’écritures « pattes de mouche », fines et resserrées.
    Pas de larges écritures rondes, de i surmontés de cercles…
    Et puis, une belle écriture, c’est tellement sexy ! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s