Et soudain, c’est le drame !

TOUTE LA VÉRITÉ SUR L’ACCIDENT DE JEAN ET SES CONSÉQUENCES

Aujourd’hui, finies les joies des musées, de la Culture et des promenades lascives diurnes ou nocturnes.
Finies les lectures, les chroniques musicales et/ou cinématographiques.
Il est tant de rétablir les vérités et de parler des sujets qui tachent, qui fâchent, je veux bien sûr parler de l’éternel accident de jean.

Feu mon premier jean Gap, mort hier soir après de longs et loyaux services.

Place aujourd’hui à l’inutile, au futile, au débile.
Un billet comme il en faut de temps à autres, pour régler des problèmes essentiels et universels (ou pas).

Génèse.
il y a encore dix ans, si vous m’aviez demandé « qu’est-ce que tu portes ? » j’aurais pu répondre pas mal de choses, mais le mot « jean » n’aurait pas été de mon vocabulaire. Au lycée, pas question de porter de jeans, symbole par excellence d’un formatage et d’une banalité vulgaire. Je leur préférais de loin les pantalons droits – très saillants – sous toutes leurs formes. Et je les aimais.
Seulement voilà. Après quelques années de bonheur, les fabriquants ont décidé de se lancer dans les matières stretch, jusqu’à en arriver à ne plus trouver de 100% coton.
« Ô, rage. Ô désespoir » fut donc le crédo du moment.

Plus tard, donc, je me réfugiais « dans » le jean, cédant à des années de lutte, faible et conquise par l’uniforme. Finis les beaux pantalons (que d’ailleurs on ne trouve plus), bonjour le jean 100% coton.
La carrière commençait donc chez Levi’s. Modèle 501 taille 27-34 – à l’époque (depuis que j’ai dépassé le 28, je ne porte plus de Levi’s). L’accident de jean avec mes vieux 501 était somme toute assez rare, intervenant sur les modèles « very used » portés environ 1 an… et après des années de bons et généreux services pour les autres couleurs.

Depuis, je suis passée chez GAP. Bon, pas par conviction suprême, non, plutôt parce que c’était le seul endroit où je trouvais des jeans à ma taille (la dure loi des tailles batardes étant ainsi comblée), dans des modèles sans stretch, Low Rise boot cut. Mon premier jean acheté chez Gap m’aura duré près de sept ans, celui-ci nous ayant quitté hier soir (photo ci-dessus). Un jean que je ne mettais presque plus, sentant sa grande faiblesse, mais que j’avais dû ressortir pour cause de « rien d’autre de sec à me mettre ».
Bref, la grande joie de la journée aura donc été que le pantalon ne craque pas avant minuit, heure à laquelle je venais tout juste de rentrer chez moi. (Parce que je n’ai plus 15 ans et que l’idée de me balader avec un pantalon multi-craqué aux fesses ne me ravit plus guère…)

Passé ce premier jean GAP, j’ai retenté moult achats, tous soldés par la même constatation : impossible de faire durer un jean plus de 6 mois. Bon, j’avoue, quand j’aime un jean, j’ai tendance à ne plus voir que lui et ne plus porter que lui. Du coup, fatalement, il s’abîme peut-être un peu plus rapidement que prévu. Mais à cette vitesse, ça frise l’abus !


Un jean à sauver…

Bilan.
Plus moyen de trouver un jean non customisé, sans stretch. Et la customisation « effet vieilli » et autres, non seulement c’est vilain (parce que l’intérêt du jean, c’est justement de le vieillir soi même ! enfin c’est ce que j’en pense), mais en plus ça réduit la durée de vie du produit de 80%.


L’effet « pincé » qui fait mal.


L’envers du décor… ou quand même la tentative de solidification se fait la malle.

Moult cadavres, moult réparations… qui se soldent par un résultat démoralisant : je n’ai plus rien à me mettre ! (Oui, je sais, c’est trop dur la vie.)

Et vous, que portez-vous ?

Je vous souhaite d’avoir plus de chance avec les jeans que moi…
Heureusement, l’été arrive avec ses pantalons en lin ! Ouf !

[Un sujet sans intérêt, proposé par mes soins, sans sponsor, écrit avec beaucoup de tristesse et de ressentiment.]

 

12 réflexions sur “Et soudain, c’est le drame !

  1. Toutes mes condoléances pour tes jeans Seb. Sache que je compatis et que je partage ta douleur.
    **
    Sinon pour répondre à ta question, je ne porte QUE des jeans, et depuis des années. Et justement je commence à m’en lasser sévèrement, mais je ne trouve malheureusement pas de pantalons qui me plaise, ni adaptés à mon physique.
    Dur la vie hein ?
    :p

  2. Halala, oais, tu l’as dit ma grande ! Quel calvaire vivons-nous ! Quelle plaie ma bonne dame !
    Comme dirait une amie, on ferait sûrement mieux de se balader cul-nu ! Imagine les économies ^^ et l’effet que ça aurait sur nos rencontres furtives ! (peut-être même aussi sur nos « relations durables », mais ça… hein !).
    Enfin bref, il faut que je m’achète au moins un pantalon quoi. Sinon réellement un de ces quatre matins, je n’aurai pas d’autre choix que de sortir en habit d’Eve !

  3. Huhu, j’y pensais oui ! Mais les jupes, l’été quand l’heure est au farniente, je suis complètement pour ! En ville et pour aller bosser, beaucoup moins ! Pourquoi ? parce que le temps change tout le temps et que je suis une vraie frileuse… Secondo parce que je sors souvent le soir… pour rentrer seule… et je n’ai pas forcément envie d’être en jupe(tte) la nuit dans le métro ou dans la rue ! (en culotte non plus tu me diras ^^)

  4. Alors là, j’adhère à fond. Moi aussi je hais les jeans stretch, moi aussi je hais les jeans customisés, délavés et tout ce qui va avec. D’une parce que c’est moche, de deux parce qu’évidemment ça dure moins longtemps. Je déteste également les tailles basses VRAIMENT basses, qui font que tout le monde profite de ma lingerie (sexy ou pas hein ^^) quand je m’assois. Non mais vraiment.
    Ceci dit, j’ai trouvé une solution : j’achète mes jeans au rayon homme… ben ouais : pas de formes pourries et de strass et paillettes qui font tâche. Donc : jean Levi’s modèle 507, en taille 28 ET 29 : les deux mêmes, avec une taille d’écart, suivant ce que j’ai à faire (ex : repas qui va durer : je prends le 29). Le 507 est droit, pas délavé, pas stretch, il est parfait, et en plus je le trouve à 26 € sur ebay… franchement, que demande le peuple ;p
    Je déteste également cette impression atroce de n’avoir rien à me mettre…
    Euh, sinon, ça va bien ? xD

  5. On en trouve des très « normaux » dans des boutiques dont je ne ferais pas la pub mais qui font chaînes… et pur coton, droits, du jean, quoi! Je les aime bien noirs.

  6. Huhu ! Je vois qu’avec ce sujet je déchaîne les foules !
    Merci pour les conseils Mon autre !
    Et sinon, Miss « au bar », je vais très bien oui merci, on dirait que toi ça va pas mal non plus ? ^^

  7. Oui bien sûr ! (Pas toi ?)
    C’est mon sport extrême préféré ! Mais je préfère le pratiquer en short, c’est d’autant plus « sportif » !😉

  8. Bah j’ai connu ca aussi au début de l’année, 2 jeans qui lachent d’un coup ! Les cons ! Moi j’aime bien quand ils sont à la limite de la cassure genre je-suis-un-rocker-et-je-viens-de-liverpool, enfin de temps en temps quoi.

    J’aime bien changer de style régulièrement et je porte beaucoup de jeans un peu différents. J’en ai un qui tient bien et qui est « classique » (mais beau) de chez Burton, tu peux aller voir chez eux. Ils ont une filière femme mais je sais pas s’il y a des jeans …🙂

  9. Mouahaha ! J’adore vos conseils !
    Gaby > merci du tuyau, j’irai jeter un coup d’oeil à l’occasion (non parce qu’en plus je HAIS le shopping). Merci pour cet élan de solidarité, je suis touchée !
    You > HAHAHA ! Oui, l’habit d’Eve, c’est ce qu’on a fait de mieux depuis la nuit des temps ! Quoiqu’il existe aussi le côté « algue », très saillant également ! Je vais d’ailleurs faire quelques provisions pour l’été.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s