A quatre on saute…

… A CINQ ON RECOMMENCE.

 J’ai toujours aimé cette expression. Je rêvais de pouvoir l’utiliser un jour et voici chose faite.
Une petite note toute chaude parce que je ne peux résister plus longtemps.
Il y a à peine dix minutes, alors que j’essayais par tous les moyens de faire passer un hoquet abominable (ma vie est passionnante, qu’y puis-je ?), j’abandonnais la lutte et me résignais à attendre patiemment que cela passe. J’allumais donc la télévision, dépitée, quand je tombais sur l’impensable…

« Un poisson d’avril en retard », me dis-je. (Avez-vous vu ce merveilleux canular monté par The Sun, à propos de notre Président de la France des Français ? Si ce n’est fait, courrez-y, c’est succulent !)

En regardant de plus près, le doute commence à m’assaillir (oui, le doute est très violent lorsqu’il s’y met).
Voici donc que TF1 diffusait une série intitulée Le Destin de Bruno. Bon, jusque là, j’aurais pu ne pas trop m’étouffer avec mon bretzel. C’est surtout l’image (et son contenu ahurissant) qui m’a fait revenir à l’information à plusieurs reprises.
Et de douter.

Dans ma télévision, l’impensable était donc bien réel. « On » (lire : « ces allemands complètement ouf-malades à l’imagination débordante) avait adapté une suite au Fabuleux Destin de Lisa Pouliche (Le Destin de Lisa).
Le concept ? « Et si on reprenait les mêmes personnages en créant une nouvelle série dont le héros serait Bruno, le demi-frère de Lisa ?
Et l’impensable fut fait. Et même pas qu’on m’aurait prévenue pour ne pas tomber des nues comme ça un mercredi après-midi à 17 heures-et-quelques !

Bruno, il a une tête de gagnant, c'est comme ça !

Déjà que l’original était douteux, à ce stade de la plaisanterie cela frise l’abstrait !
Bien malheureusement, je n’ai pu voir que les cinq dernières minutes de ce chef-d’oeuvre. Quel dommage. Quand tomberai-je à nouveau sur ce bijou ? Mystère ! 

[Tu cliques pour en savoir plus – à tes risques et périls.]
[Vous n’imaginez pas les choses affreuses sur lesquelles je suis « tombée » en faisant ces recherches risquées. Brrrrr. Si le ridicule ne tue pas, le mauvais goût, si.]

Sur ces bonnes nouvelles qui ont achevé mon hoquet dans les règles de l’art (mission TV réussie), je vous abandonne pour voler vers de nouvelles et passionnantes aventures.
Je reviens très prochainement, avec de la bonne musique pour tes oreilles !!! (Mars fut riche en sorties merveilleuses !)

Hasta la vista !

6 réflexions sur “A quatre on saute…

  1. Tsss, et tout cela avec de la bonne musique bien connue des années 80/90 en fond sonore. Je n’aime PAS les séries allemandes.
    Comme Gab, jamais regardé le destin de lisa, du coup ça là … nope. ^^
    Bisouilles !

  2. Je voudrais mettre au clair un petit point (j’ai un doute d’un coup). Bon. Moi non plus hein je n’aime pas les séries allemandes. Je ne les regarde pas non plus, d’ailleurs. Il y a belle lurette que je ne suis plus chez moi à l’heure où c’est diffusé (un argument pour ma défense).
    J’ai trouvé ça tellement gros qu’il fallait que j’en parle !😀
    Plein de bises Evin ! Merci pour tes compliments et ravie de te voir ici !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s